24/05/2013

Au Nord, c'est Pierre

En hommage à Pierre, dont le souvenir ne nous quitte pas...


 

Son oeuvre est immense ! Une sélection, tout à fait arbitraire (pou essayer de faire revenir le soleil) ? Saviez-vous que c'est lui qui a composé la musique des Bronzés au ski ?


 

RIP, Pierre...

19/05/2013

Vous connaissez la cuisine mexicaine ?

Le métissage culinaire mexicain est une fierté pour le monde de la gastronomie en raison de la qualité et la diversité de ses menus. C’est à juste titre qu’elle a été  distinguée par l’Unesco.

La cuisine mexicaine procède de plusieurs sources : pratiques culinaires ancestrales, pratiques agricoles et rituelles, héritage colonial, cuisines asiatiques, moyen-orientales, africaines et caribéennes. Cette diversité de sources explique la richesse de son contenu, à l’origine de sa renommée


La diversité des menus

Certains plats sont à base de pomme de terre : gratin, frites, purée

D’autres, à base de maïs: Panuco, Taco, Tostada, Enchilada, Quesadilla, polenta, Corunda, Tamales, Gordita, Pozole, Huchepo,

D’autres encore, à base de viande : Milanesa, Chicharrones, Longanisa, Barbacoa, Chorizo, Nuggets, Bacabaqui, Tinga, Hamburger, Carnitas, Mixiote, saucisson à l’ail.

Les passionnés de piments (Chile) n’ont pas été oubliés : Salsa verte, roja, Mole verde, rojo, amarillo, doblanco, negro de Oaxaca, Salsa mexicana, Salsa de chile, Chile relleno, Pipian, Chiles en nogada.

Une panoplie de boissons

La cuisine mexicaine dispose d’un grand nombre de boissons de qualité : Bière, Tequila, Vampiro, Charanda, Mezcal, Tepache, Toronjil, Pulque, Verdín, Rhum, Bacanora, Anis, Comiteco, Brandy, Café de olla, liqueur de miel, Zaraza, Xtabentún Licor de damiana, …

Une cuisine distinguée

L’abondance, l’originalité et la qualité des compositions de la cuisine traditionnelle ont justifié son inscription au rang de patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO en 2010.

Le mérite de la gastronomie mexicaine est d’avoir su profiter du brassage de cultures, source de richesse et de veiller au développement et à la promotion de ses recettes traditionnelles.  Trouvez un bon restau avec un guide en ligne !

17:12 Publié dans Cuisine | Tags : mexique | Lien permanent | Commentaires (0)

16/05/2013

Plus que quelques jours pour solder ses congés !

Le code du travail français défini que les congés annuels fixés dans la période du 1er mai au 31 octobre de l’année sont donnés à tout salarié qui rempli les conditions légales. L’employeur doit  ainsi connaitre certaines règles indispensables à la planification afin de mieux gérer cette période.

 


 

Le calcul de la durée des congés

Le congé payé s’obtient après un minimum de temps de travail. Pour en bénéficier, le salarié doit avoir travaillé pendant au moins 10 jours au cours de la période de référence du 1er juin de l’année N au 31 mai de l’année N+1. Moins de 10 jours, le salarié n’a aucun droit à congé payé.

Le calcul de la durée prend en compte les jours de travail effectifs ainsi que certaines absences légales prises en compte par le code de travail.

Par exemple un mois de travail effectif donne droit à 2,5 jours de congés, ce qui donne 30 jours de congé annuel selon la période de référence (1er mai de l’année précédente au 31octobre de l’année en cours).

Le décompte des jours

Il permet à l’employeur d’évaluer le nombre de jours de congé qu’a droit le salarié. Ce calcul déduit les absences des jours ouvrables. Exemple, si sur les 12 mois de l’année, un salarié s’est absenté pendant 3 mois pour des raisons personnelles non prises en compte par le code du travail, le décompte de l’employeur sera le suivant :

Le temps de travail effectif (12-3=9mois) en raison de 2,5 jours de congé (9x2, 5=22,5) jours de congés soit 23 jours au total.

La fixation des dates de départ

La date de départ est à l’initiative de l’employeur, d'après son planning des congés. Mais il peut le faire en collaboration avec le délégué du personnel. Toutefois pendant la période d’été (1er mai au 31 octobre), il faut  obligatoirement un minimum de 12 jours au salarié et aménager le reste en accord avec lui.

Au-delà de la période d’été, il a droit au reste du solde de ses congés payés.